Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog myriamcau par : Myriam Cau
  •   le blog myriamcau par : Myriam Cau
  • : Blog de libre expression, société, politique, culture, écologie, les Verts, Environnement, Nature, les gens, les coups de coeur, en colère, Roubaix, la région Nord Pas de Calais, la planète, poésies...
  • Contact

Texte libre

53 choristes verts
prennent d'assaut la Mairie de Roubaix



Roubaix, municipales 2008
                                                             

Recherche

Evénements

 

 

Archives

27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 14:15

Le Conseil Régional Nord Pas de Calais a examiné une motion d'urgence déposée par le groupe socialiste dans sa séance plénière du 15 octobre. Les Verts ont souhaité affirmer leur soutien au service public de la Poste, que sous couvert de recapitalisation, le gouvernement entend ouvrir à la concurrence préparant de fait un démantèlement futur. Après le succès de la votation auprès du grand public, qui a affirmé son engagement pour le maintien d'un grand service public de la Poste, il s'agit aujourd'hui d'amener le gouvernement à opérer une véritable consultation des citoyens au titre de la possibilité de referendum prévue dans la constitution.

Voici la position que j'ai défendue pour le groupe des Verts à propos du vote de cette motion d'urgence en faveur de la Poste.

" Nous soutenons la motion d'urgence contre la privatisation dela Poste, présenté par le groupe socialiste, citoyen et radical au nom de l'exécutif. La votation citoyenne l'a montré : la population ne veut pas de cette réforme. Le bon sens et l'expérience montrent que l'habillage des mots ne trompe plus. On peut regarder cela sous toutes les coutures, et l'Europe a souvent bon dos : on n'est pas obligé de privatiser la Poste !
Comme aurait aimé le répéter Audiard, Antoine Blondin et même le Gal de Gaule "il ne faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages ". Rappelons en effet les promesses du gouvernement à propos de l'ouverture du capital de Gaz de France : 70% de participation publique, c'était "intangible"... L'Etat n'est plus aujourd'hui présent qu'à 35,6 %. On le sait, c'est un bout d'ouverture de capital aujourd'hui et demain, juste une entreprise privée, et donc un service public affaibli et de nouvelles inégalités sociales et territoriales.
En accord avec nos partenaires de l'exécutif, nous réclamons l'organisation d'un débat public et d'un référendum d'initiative populaire. Car il est bien bon de modifier la constitution, de prévoir la possibilité de référendum, mais de ne jamais déposer les textes de transcription qui permettrait sa mise en oeuvre. C'est ce que nous attendons aujourd'hui au plus vite de la part du gouvernement."

Partager cet article

Repost 0

commentaires