Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog myriamcau par : Myriam Cau
  •   le blog myriamcau par : Myriam Cau
  • : Blog de libre expression, société, politique, culture, écologie, les Verts, Environnement, Nature, les gens, les coups de coeur, en colère, Roubaix, la région Nord Pas de Calais, la planète, poésies...
  • Contact

Texte libre

53 choristes verts
prennent d'assaut la Mairie de Roubaix



Roubaix, municipales 2008
                                                             

Recherche

Evénements

 

 

Archives

17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 12:16

cimg1297.jpgTerken, La Tossée, Métaleurop, Samsonite, International Paper, Stora Enzo, Cristallerie D'arques, PPG, Rottendiorf Pharma, les 3 Suisses, La Redoute, Pimkie .... Tous ces noms résonnent, de luttes, d'injustice et de résistances. Ils ont émaillés parmi beaucoup d'autres les 6 ans de mandat d'élue régionale que j'achève... Pour mieux repartir au combat sous la bannière d'Europe Ecologie !

Avec Europe Ecologie Nord Pas de Calais, nous soutenons les travailleurs des entreprises de la Région Nord Pas de Calais qui sont confrontés aux licenciements abusifs.
Avec nos militances diverses, politiques, associatives, syndicales, citoyennes, et par les liens qui nous unissent à cette région que l'on veut voir vivre et vivre bien, nous sommes présents, animés de doutes mais jamais résignés.

Photo : numérotage de la machine papetière de Maresquel (62) pour son départ en Roumanie...

Qui détient encore aujourd'hui les rênes de l'économie ? 
Les consommateurs et leurs "vrais "besoins? 
Ceux qui produisent : les travailleurs de tous âges et tous niveaux ? ceux qui essaient d'agencer la vie de la cité au mieux de l'intérêt général :  élus et institutions ?
Les systèmes de régulation de l'économie ? mais existent-ils vraiment....
Les systèmes de gouvernance locaux, ainsi la conférence permanente du SRDE (schéma régional de développement de l'économie) ? mais n'agissent-ils pas très à la marge ...les instances  de concertation, les syndicats ?

De fait, il semble bien aujourd'hui que le travail nous échappe, et que l'on tire le tapis sous les pieds des salariés de l'industrie ou des services. Même si l'espoir et l'analyse objective des faits laisse penser que les activités peuvent se poursuivre... Alors même que des voies sont à explorer dans l'innovation, de nouveaux marchés, des adaptations, le rassemblement des volontés de vivre des salariés et des élus des territoires...

C'est ce que j'ai pu constater en tant qu'élue au regard de nombreuses situations de crise rencontrées lorsqu'une entreprise restructure et qu'un PSE se met en place. PSE : Plan de sauvegarde de l'emploi !

Quelle hypocrisie des termes, il s'agit en fait de licencier et de traduire dans un plan le rapport de force entre les dirigeants actionnaires de l'entreprises, et le CE et les syndicats qui représentent les salariés. Qui va lâcher quoi, qui va obtenir quoi? 

DSC06920.jpgAu mieux une illusoire prime qui laissera in fine 1 an, 2 ans plus tard des personnes au même stade : comment se reconvertir, comment avec son potentiel de savoir-faire et de savoir-être affronter au mieux un marché de l'emploi -sévère aux plus faibles, aux moins formés, aux plus âgés, aux plus découragés....  Quid des Pimkie dans 2 ans, ou même des Conti, l'importance -très relative quand il s'agit de faire vivre une famille- des primes ne doit pas masquer le principal enjeu : la capacité autonome à se positionner sur le marché de l'emploi !

L'enjeu de la formation professionnelle prime, c'est le constat lucide qu'il faut aujourd'hui aider chacun à faire, et la Région dans son domaine de compétence doit mettre toute son énergie à épauler les populations.

Que chacun construise son avenir suppose de ne pas le remettre entre les mains de l'entreprise, au regard de ce qui la gouverne trop souvent aujourd'hui : répondre aux besoins immédiats de sa production, trop ignorer les besoins des salariés les moins formés, et se couler dans les visions de court terme du profit des actionnaires.

Les créneaux du futurs existent, les emplois non délocalisables également : thermique et isolation, écoconstruction, nouveaux matériaux décarbonés, agriculture paysanne, artisanat, services éducatifs et culturels, santé... Il faut rechercher, rendre lisible, informer, orienter, et surtout former et se former...

L'industrie est-elle condamnée : non ! Le Nord Pasd e Calais, 1ère région ferroviaire de France et ses 10 000 emplois constitue un exemple de choix d'avenir. La trop grande spécialisation de l'industrie automobile traditionnelle par contre est un risque réel à terme : il faut anticiper la reconversion que la disparition du pétrole rendra inéluctable de fait

Avec Europe Ecologie, je suis convaincue que la transformation écologique de l'économie est possible, nous voyons à l'oeuvre les précurseurs de ce renouveau : le chênelet et l'écoconstruction sociale dans le Boulonnais, le relais et le recyclage textile dans le Cambrésis, "Terre de Lien" qui installe de jeunes agriculteurs bio, des artisans qui se forment sur la thermique pour isoler avec grande performance, des artistes qui mutualisent leurs moyens pour créer et partager.. sans oublier les idées dans les cartons, portées parfois par les salariés qui eux-mêmes ont été licenciés ainsi  "les géants de papier solidaires" et leur projet de fabrication de papier plus écologique à base de pate de chanvre...

Oui les licenciements sont massifs et la crise a eu parfois bon dos, permettant aux actionnaires off shore de passer des restructuration ou délocalisation à bon compte...

Mais oui, une nouvelle approche de l'économie est en germe, porteuse d'espoir, de sens apporté au travail et d'une plus grande autonomie de destin. C'est à cela que nous voulons consacrer désormais notre énergie....

Partager cet article

Repost 0
Published by Myriam Cau - dans Politique
commenter cet article

commentaires