Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog myriamcau par : Myriam Cau
  •   le blog myriamcau par : Myriam Cau
  • : Blog de libre expression, société, politique, culture, écologie, les Verts, Environnement, Nature, les gens, les coups de coeur, en colère, Roubaix, la région Nord Pas de Calais, la planète, poésies...
  • Contact

Texte libre

53 choristes verts
prennent d'assaut la Mairie de Roubaix



Roubaix, municipales 2008
                                                             

Recherche

Evénements

 

 

Archives

17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 17:14

j0402397.jpgDernière séance plénière du Conseil régional avant les élections à venir consacrée au budget. La présentation de la politique culturelle a permis rappeler les engagements de la Région Nord Pas de Calais en faveur de l'éducation et des enseignements artistiques, de la création et des résidences d'artistes, de la politique culturelle des territoires, de l'engagements aux côtés des grandes structures culturelles régionales (scènes nationales, ONL, opéra, Centre chorégraphique national, FRAC...), de l'appui aux compagnies (festival d'Avignon) et aux réseaux d'acteurs culturels, de l'action culturelle dans les lycées, de la production cinématographique, du patrimoine, de la culture scientifique et technique, de la coopération décentralisée Nord-Sud en faveur de la culture, des actions d'initiative régionale tels Mineurs du monde ou capitale régionale de la culture.... Voici le contenu de mon intervention pour le groupe des Verts.

"D’années en années la Région a conforté un engagement historique et significatif en faveur de la culture, probablement parce qu’avec la culture bat le cœur d’un projet politique. Cet engagement jamais démenti alimente ainsi la création en Région, l’emploi culturel, les dynamiques culturelles de territoire, le goût de la découverte.

 

Au regard des incertitudes de la politique culturelle nationale, du repli du département du nord, des engagements difficiles à amplifier des agglomérations, la Région reste un port d’attache où il fait bon s’arrimer, surtout par gros temps…

 

Or, ce que l’on nous prépare n’augure rien de rassurant : la perte de compétence générale de la Région, le flou sur la répartition entre collectivités du soutien à la culture, la quasi mise sous tutelle à venir des ressources régionales nous livrent un horizon incertain et appelle notre vigilance

 

Avec 54 Millions d’€ hors Louvre-Lens, le budget que nous propose la vice-présidente est stable. Il témoigne du travail engagé, et de la qualité de ce travail dans les nombreuses directions rappelées par Catherine Génisson dans sa présentation budgétaire. 

 

Donc sommes nous satisfaits de ce budget en ce qu’il traduirait suffisamment bien la position du groupe vert en matière de politique culturelle ?

 

Ce n’est peut-être plus ainsi qu’il faut poser la question.

 

  • Pour nous, le budget est là, les intérêts des acteurs culturels et de la présence de la culture sur nos territoires sont assurés pour démarrer l’année à venir, et passer la période électorale.

 

  • Et, en ce qui concerne les choix de politique culturelle contenus dans ce budget, ils seront à revalider et à régénérer de toute façon dans un prochain mandat.

    - parce que des citoyens et des acteurs peuvent s’exprimer sur des enjeux culturels, des orientations, des traductions
    - et parce que c’est notre intérêt collectif que d’intégrer cette expression dans nos ambitions de politique culturelle

 

C’est le temps du bilan, c’est aussi le temps des envies et des ambitions revisitées.

 

Nous avons à maintes reprises depuis le début du mandat exprimé nos souhaits d’ une plus grande équité de l’action régionale en faveur de la création indépendante et des structures associatives aux côtés des grands vaisseaux amiraux de la culture.

 

Le Fonds d’Aide à la Création a notamment été mis en place pour cela, même s’il accueille d’autres actions ne relevant pas forcément de la logique d’origine.

 

La consolidation du secteur associatif de la culture est loin d’être réglée, pourtant des avancées significatives ont été enregistrées

 

  • Le conventionnement pluriannuel des associations, pour pérenniser et sécuriser les acteurs culturels, s’est accéléré ces 2 dernières années, passant de 30 conventionnés culture à 97. Nous savons combien c’est important pour tous ceux qui fabriquent au quotidien une culture au contact des populations, notamment pour les artistes et acteurs culturels parfois eux même en situations de précarité. Il faut remercier les services de la culture pour le travail très important qu’ils ont conduit à cet égard.

 

  • Nous avons aussi des secteurs peu aidés, encore émergents il y a 5 ans qui ont été mieux pris en compte : c’est le cas des musiques actuelles et des arts plastiques

Nous avons souhaité un rééquilibrage territorial, et sur ce point de véritables efforts ont été consentis avec une grande qualité d’engagement de Catherine Génisson.

 

Mais il subsiste des zones blanches du territoire régional, des acteurs non reconnus dans ces zones blanches, des besoins énormes dans les quartiers populaires. Nous assumons cette difficulté de faire et nous aimerions pour le futur une attention particulière portée aux acteurs culturels qui agissent dans ces secteurs au contacts des populations les plus éloignées de la culture et qui souffrent des

 

Trop souvent, nous avons du plaider, et plaider, et plaider encore parce que la reconnaissance de certains de ces acteurs ne rentre pas dans les canons d’une vision de la culture autocentrée sur elle-même…

 

Trop souvent on concède à ces acteurs qui sont en poste avancé pour une culture de proximité et d’émancipation, une bonne relation aux populations mais avec une moue dubitative sur la pertinence artistique.

 

Mais qui définit cette vision normative ?

 

L’art n’est pas au service des gens, certes, l’art est au service de l’art et c’est bien ainsi.

Mais nous, hommes et femmes politiques sommes au service des gens… cela doit guider notre politique culturelle… Comment la culture enrichit, fait grandir, interpelle, émancipe …

 

Il faut le dire, nous préférons une Région qui accompagne, à une Région en maîtrise d’œuvre directe, se dotant d’un pouvoir de prescription sur les sujets qu’elle choisit de valoriser, même en ayant ce souci sincère d’élargissement des publics et d'ancrage territorial.

 

Il est temps de dépasser la seule ambition de démocratisation culturelle définie comme la  diversification des publics, les chiffres les plus récents au plan national, qui ne sont pas positifs, devraient nous inviter à réfléchir. Peut-on fonder une ambition politique sur un principe aussi partiel ?

 

Au constat qu’à l’échelle nationale, 25% de la population est investie de manière durable dans ces activités artistiques amateures, cela n’ouvre t-il pas le champ de nos ambitions en matière de démocratie culturelle ?

 

La Culture et les Arts ne se résument pas à des objets de consommation. Les pratiques culturelles et artistiques de tous les habitants sont au coeur des politiques culturelles, dans le respect de la diversité culturelle …

 

Evoluant sans cesse depuis la nuit des temps, les esthétiques ne se limitent pas à des patrimoines finis qu’il convient bien sûr de mettre en valeur, et de partager avec tous les habitants, mais elles sont aussi la somme d’influences croisées, de métissages, d’initiatives individuelles ou collectives, et cette somme constitue pour la région une richesse inestimable, en perpétuelle expansion, qu’il convient de favoriser par tous moyens publics.

 

En conclusion, j'aimerai partager avec vous avec ces quelques mots de Koïchiro Matsuura, en préambule à la charte pour la diversité culturelle de l’Unesco :

 

« En ces moments troublés où le monde cherche ses repères , où les termes de « culture», de « civilisation » sont utilisés par des esprits égaré pour tenter d’opposer l’humanité à elle-même, il est urgent de rappeler combien la diversité culturelle est constitutive de l’humanité même. »

Et je termine en remerciant en cette fin de mandat Catherine Génisson pour avoir favorisé au sein de la commission culture, un débat parfois vif mais toujours riche, qui honore la démocratie. "

Partager cet article

Repost 0
Published by Myriam Cau
commenter cet article

commentaires