Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog myriamcau par : Myriam Cau
  •   le blog myriamcau par : Myriam Cau
  • : Blog de libre expression, société, politique, culture, écologie, les Verts, Environnement, Nature, les gens, les coups de coeur, en colère, Roubaix, la région Nord Pas de Calais, la planète, poésies...
  • Contact

Texte libre

53 choristes verts
prennent d'assaut la Mairie de Roubaix



Roubaix, municipales 2008
                                                             

Recherche

Evénements

 

 

Archives

3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 21:51

Nous ne sommes qu'au début de la prise de conscience du danger lié à la pollution de l'air intérieur dans nos maisons, nos bureaux, nos voitures. Si les plantes et leurs vertus dépolluantes peuvent nous aider efficacement, il y de bons réflexes à développer pour lutter efficacement contre l'air vicié néfaste à notre santé.

J'ai été très surprise  de l'intérêt qu'a rencontré un article pourtant bien court que j'avais rédigé en juillet, il dépasse de loin en audience tous les autres articles lus sur ce blog, et le temps allant, cet intérêt ne se dément pas, signe sans doute d'une prise de conscience ou d'une inquiétude de beaucoup d'entre nous... J'ai donc décidé de le compléter et d'approfondir..

LES REFLEXES DE BASE INDISPENSABLES  

Cela passe bien sur par une bonne aération quotidienne. Il ne faut jamais boucher les grilles d'aération, l'idéal est un système d'aération naturelle bien pensé, à défaut une VMC double flux (où l'air sortant réchauffe l'air entrant). Il vaut mieux proscrire le tabac. Il est souhaitable de préférer les petits vaporisateurs d'huiles essentielles aux encens ou aérosols chimiques. Evitons de laisser bruler les manches de casseroles. Pour l'ameublement et la décoration, il faut chercher à utiliser des matériaux sains et naturels (bois, peintures écologiques...), éviter les tissus et tapis nids à acariens, moissisures et souvent traités... Très important : utiliser au maximum des produits d'entretiens écologiques est bon pour la planète mais aussi pour notre santé. Enfin pour maintenir un taux d'humidité favorable à la santé, et pour lutter contre les émanations de produits volatils, souvent cancérigènes, qui proviennent de nombreux meubles et revêtements, on peut s'entourer de certaines plantes vertes d'intérieure qui agissent comme dépolluants.

Notre perception de la qualité de l'air est influencée par notre odorat et, dans une moindre mesure, par notre perception visuelle. Cette perception peut être trompeuse. Nos cellules olfactives se fatiguent en effet très vite.
Plus de 300 composés organiques volatils (COV) différents ont été identifiés dans l'atmosphère des bureaux. On soupçonne que l'exposition à ces polluants est la cause majeure des maux de tête, états léthargiques, fatigue des yeux et problèmes respiratoires ressentis par les personnels de bureau
 
 
QUELLES PLANTES POUR ASSAINIR L'AIR   
 
Une plante pour environ 10m² de surface semble etre une bonne proportion.

L'azalée
qui est la meilleure exterminatrice de l'ammoniac qui se trouve dans les dégraissants et dans certains produits de nettoyage des sols. A placer dans la cuisine par exemple.
Le chrysanthème qui est le meilleur absorbant de trichloréthylène utilisé dans les peintures et les solvants. A placer dans les pièces fraîchement repeintes.
Le ficus benjamina, ou le caoutchouc (Ficus Robusta), qui est le meilleur neutralisant du formaldéhyde ou formol qui se trouve généralement dans les mousses d'isolation, la colle à moquette mais aussi dans les papiers d'emballages, les essuie-tout, les vêtements nettoyés à sec, les cosmétiques etc. Installer plusieurs ficus dans différents points de votre habitation. Rappelons que le formaldéhyde est une substance cancérigène émanant de nombreux supports domestiques.
Le philodendron (Codiaeum variegatum pictum) qui est le meilleur absorbant de pentachlorophémol dit PCP présent dans les produits de traitement du bois. Le philodendron a un deuxième avantage si on le place dans une pièce sèche car, grâce à ses grandes feuilles, il dégage beaucoup de vapeur d'eau, humidifiant ainsi l'air de la pièce. Le Philodendron géant ( dit epiprenum), du fait de sa haute taille (& à 3 m) est efficace pour capter le CO2 (dioxyde de carbone).
Le chlorophytum qui est la meilleure des plantes en matière de dépollution intérieure en général car il supprime le monoxyde de carbone et le formaldéhyde. Sa présence rend l'air plus respirable et moins allergène. A placer où bon vous semble.
Le cactus qui est idéal pour supprimer les effets nocifs des ondes électromagnétiques des écrans de télévisions ou d'ordinateurs. À placer prés de vos écran de télé ou d'ordinateur.
Le lierre (Hédéra Hélix) plante commune facile à vivre. C'est la meilleure plante pour éliminer le benzène souvent présent dans les peintures, encres, matières plastiques ou détergents. Il agit aussi sur le trichlorethylène. Il est champion pour la viresse de filtration de l'air. On peut placer un lierre dans la cuisine et dans le couloir. Le Benzène est un hydrocarbure issu notamment des gazs d'échappement, du tabac...
Le gerbera agit contre le Benzène également
Le Sanseviera
(c'est la fameuse langue de Belle-mère...) : plante vivace, facile à entretenir, absorbe bien le trichloréthylène (des dégraissants, peintures, colles)
Le Palmier (Rhapis Excelsa)
L'Anthurium (Enthurium andraeanum)
Le Bananier nain (Musa Cavendishii)
Le Pothos (Epiprenum aureum ficus alii)
La Fougère (Nephrolepis exaltata Bostoniensis)


 L'EMERGENCE DE LA RECHERCHE  

C'est à l'occasion de recherche sur la qualité de l'air dans les navettes spatiales que les scientifiques de la NASA ont découvert que certaines plantes permettent d'extraire les substances nocives présentes dans l'atmosphère. Le programme de recherche lancé par l'agence dans les années 80 a fait l'objet d'étude pour déboucher sur des applications domestiques . Le chercheur américain Bill Wolverton  a étendu la recherche à l'air intérieur des habitations et bureaux. 

Des brevets à vocation commerciale sont nés : ainsi Mathieu Lehanneur avec l'aide notable d'un scientifique d'Harvard David Edwards a développé « Bel air », une mini serre portative utilisant des plantes très répandues comme le Chlorophytum. cette miniserre aspire en continu l'air vicié de la pièce pour le soumettre à trois filtres naturels : les feuilles de la plante, ses racines, enfin un bain humide avant de le rejeter purifié. Le design est beau mais c'est du plastique ! dommage, en tout cas cet exemple montre que l'éco-business a de beaux jours devant lui.

LE PROGRAMME DE RECHERCHE PHYTAIR®  

En 2000, est fondée l'association Plant'airpur® pour promouvoir l'usage des plantes et informer sur la bio-dépollution de l'air intérieur. Plant'airpur® se lance dans un partenariat avec  la Région Nord-Pas-de-Calais,  la Région Pays de la Loire, et l'ADEME. 

Le programme de recherche PHYTAIR®
démarre en 2002, il concerne la qualité de l'air intérieur (appartements, bâtiments publics, hôpitaux..,) et son amélioration. et est confié à deux centres de recherche : la faculté de pharmacie de Lille et le Centre Scientifique des Techniques des Bâtiments (CSTB) à Nantes. Il vise à consolider les données scientifiques sur le sujet, mieux comprendre les mécanismes en jeu et à dimensionner la surface foliaire nécessaire selon le volume de la pièce, la teneur en polluants, et leur nature. En 2006 les résultats sont là : en 72 heures, 90% de la pollution disparaît !

L'étude s'appuie sur un dispositif expérimental permettant de créer des conditions contrôlées de pollution de l'air et de suivre précisément les variations temporelles de concentrations en polluants en fonction de divers procédés de traitement d'air. L'un de ces procédés consiste à utiliser des plantes d'intérieur et à évaluer leur capacité à dépolluer l'air contenu dans des enceintes étanches.
3 espèces cultivées en pot ont été utilisées : Chlorophytum comosum (Plante araignée ou Phalangère), Dracaena marginata (Dragonnier)
et Scindapsus aureus (Lierre du diable ou pothos). Leur efficacité à purifier l'air a été évaluée pour 3 polluants : le toluène (,le monoxyde de carbone, le formaldéhyde et le benzène.

Grâce aux plantes on constate une diminution de la concentration en polluant, lente pendant les 24 premières heures d'exposition, puis tendant à s'accélérer au cours des 48 heures suivantes.

D'autres travaux  laissent penser que le substrat peut avoir une importance aussi grande que la plante elle-même dans le processus d'élimination des polluants, les résultats montrent à l'évidence un effet marqué du substrat et des micro­organismes associés.

POUR EN SAVOIR PLUS 

Consulter le site de référence de l'APPA, on peut aller directement au lien suivant http://www.appanpc.fr/Etudes/ListEtudes.asp#Expo 
Lire aux Editions ANGRAMME ce livre intéressant : "Les plantes qui purifient l'air de votre maison"

Les sources : APPA NPC (association pour la prévention de la pollution atmosphérique nord pas de calais - "Le grand livre du Feng Shui", Gill Hale édition Manise - www.les-vegetaliseurs.com - "Air Végétal" plant'airpur r - "belle santé" N°93 - Kaki chez un homme.fr - Hightec 1er déc 2007

Partager cet article

Repost 0
Published by Myriam Cau - dans Ecologie
commenter cet article

commentaires

Location de plantes 11/12/2015 22:24

Vous n’êtes pas encore convaincu qu’acheter des plantes procure un meilleur environnement de travail? Nous vous rappelons encore les 8 avantages:

- Moins de bruits irritants
- Rayonnement positif de votre entreprise
- Renforce le sentiment de groupe
- Améliore la qualité de l’air et réduit les substances nocives dans le bureau
- Moins de stress et plus de productivité
- Échappe à la technologie
- Le vert est une couleur reposante
- Les travailleurs sont moins souvent malades