Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog myriamcau par : Myriam Cau
  •   le blog myriamcau par : Myriam Cau
  • : Blog de libre expression, société, politique, culture, écologie, les Verts, Environnement, Nature, les gens, les coups de coeur, en colère, Roubaix, la région Nord Pas de Calais, la planète, poésies...
  • Contact

Texte libre

53 choristes verts
prennent d'assaut la Mairie de Roubaix



Roubaix, municipales 2008
                                                             

Recherche

Evénements

 

 

Archives

1 janvier 2008 2 01 /01 /janvier /2008 16:35

Que nous réservera cette année nouvelle ?  

 

J’ai lu dans Libé aujourd’hui l’histoire de la famille Bahloul de Bagnolet, qui tient un magasin d’alimentation et dont les parents sont devenus sans papier. Diplômés, courageux, utiles, ils ont 2 enfants nés en France. Ils seraient censés répondre à tous les critères de la circulaire Sarkozy pour pouvoir résider en France. Mais tout le monde sait maintenant que cette circulaire sert de paravent à une politique de chiffre, où l’aléatoire va de pair avec le hasard et l’arbitraire. Et Mina, la jeune femme courageuse de ce couple, qui travaille, qui veut rester en France, se bat et va jusqu’au bout de tous les recours possibles, et Mina dit « Est-ce que j’aurai voté pour Sarkozy ? Oui sans hésiter. Sarkozy j’ai envoie d’y croire. Pour sa force de caractère, il a envie de faire tellement de choses. Il a cette force en lui que j’ai aussi. » Eh bien bon courage à vous Mina, n'êtes vous pas un peu masochiste ?

Ce point de vue a quelque chose d’inquiétant : La faiblesse n’est pas toujours un choix. L’image de la force annihile ainsi le jugement et relègue au second rang l’injustice faite à sa propre condition. C’est ainsi peut-être que beaucoup se sentiront "fort de la force d’un autre ". Au Sarkoland, le règne du déclaratif à la 1ère personne, le fait du Prince, l’affirmation de soi, le bon vouloir, l’ostentation sont perçus comme un signe de capacité et de volonté. Ce que, peut-être, on voudrait être ou se permettre. La question ne se pose pas de la finalité et des moyens, encore moins de la complexité et du temps. Seul à l’instant présent, l’accent de la sincérité de choses abruptement dites, semble révéler une « vérité » qui ,bien que décrétée, semble donner une valeur au propos, presque un courage. Mais oui c’est tellement évident…

Pour 2008, je souhaite que l’on mette à l’honneur le temps qui coule et s’écoule, la pensée complexe et le doute, l’honneur d’être faible face au cynisme du fort, la résistance face au renoncement, la désobéissance et le refus des glissements insensibles vers un monde brutal et admis comme tel.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Myriam Cau - dans Société
commenter cet article

commentaires