Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog myriamcau par : Myriam Cau
  •   le blog myriamcau par : Myriam Cau
  • : Blog de libre expression, société, politique, culture, écologie, les Verts, Environnement, Nature, les gens, les coups de coeur, en colère, Roubaix, la région Nord Pas de Calais, la planète, poésies...
  • Contact

Texte libre

53 choristes verts
prennent d'assaut la Mairie de Roubaix



Roubaix, municipales 2008
                                                             

Recherche

Evénements

 

 

Archives

22 mars 2007 4 22 /03 /mars /2007 23:42

Quelles les bonnes raisons de participer au meeting régional de Dominique VOYNET ce samedi 24 mars à 19h salle Watremez (9 rue de l'Hospice à Roubaix) et de voter Vert à l'élection présidentielle?

D’abord il est utile d’enrichir son point de vue personnel en écoutant en direct les positions politiques sur le fond, de se rendre compte de leur pertinence, de leur sérieux, de leur sincérité, sans écran et sans réductions médiatiques. La politique est une forme noble d’engagement au service de l’intérêt collectif qui vaut considération (un peu de temps, d’attention…), alors qu’aujourd’hui elle parait parfois déconsidérée ou discréditée. Il faut pour une démocratie vivante lutter contre ce sentiment que la politique n’a rien à voir avec les vrais problèmes, ou qu’elle est impuissante à changer le court des choses et que l’on peut s’en passer… 

Ensuite, l’écologie est devenue une question centrale de l’avenir de nos sociétés humaines. Plus grand monde ne le conteste… Simplement pris dans l’actualité de ce jour, 2 faits illustrent les urgences écologiques  :

  • 1. Jeudi 22 mars, c’est la journée mondiale de l’eau. Au moment où la question de l’accès à l’eau va devenir une considération géopolitique majeure, devenant le pétrole du 21ème siècle, entraînant des guerres et des famines, comment pouvons nous continuer dans nos sociétés gaspilleuses, à ne pas nous sentir concernés par des modes de vie plus sobres?
    Savez vous par exemple que nous arrosons encore les espaces verts publics à l’eau potable, alors que l’eau de pluie est un bien gratuit et immédiatement disponible, qu’il ne faut pas traiter par des procédés coûteux ? Savez vous que nos grands-
    parents récupéraient quasiment tous l’eau de pluie, soit par des citernes dont sont encore équipées de nombreuses maisons anciennes, et que l’on peut remettre en service, soit par des tonneaux au débouché des gouttière avec des systèmes très ingénieux de dérivation réversible ? 
  • 2. Les bébés phoques, bien sur on les massacre et c’est très choquant, mais j’ai entendu aujourd’hui aux infos sur la radio que des milliers mourraient par noyade à cause de la fonte prématurée de la banquise au Canada liée au réchauffement climatique, tout simplement parce qu’ils n’ont pas eu le temps suffisant de maturation pour apprendre à nager. On ne le mesure pas encore suffisamment mais de nombreuses espèces animales vont disparaître car nous ne sommes plus dans des échelles de temps où la capacité d’adaptation des espèces pourra intervenir. Darwin au secours… 

De façon générale, il est urgent et prioritaire de prendre en compte deux menaces de manière beaucoup plus centrales dans les politiques publiques parce que si ces menaces se réalisent nous seront peut-être incapables de les maîtriser, et rien que ce « peut-être » fait froid dans le dos, et nous oblige à regarder lucidement ces menaces : le dérèglement climatique et l'accident nucléaire;

Nous sommes obligé de constater que la droite au gouvernement n’a jamais pris en quelconque considération ces enjeux et ne nous a offert que des ministres de l’environnement incompétents(« L’Energie nucléaire ne pollue pas… » Roselyne Bachelot) ou totalement inconsistants (quiz : connaissez vous le nom de l’actuelle ministre de l’écologie ?). 

Et voici l’analyse sur le versant gauche de Vincent : « Sur ces deux risques majeurs, ce sont les Verts et l'écologie politique qui défendent les propositions les plus fortes et les mieux identifiées. Le PS, partenaire incontournable pour une majorité à gauche, ne prenda en compte ces menaces à leur juste valeur que s'il y a un rapport de force politique permanent (cf. le pacte Hulot si vite oublié) et ce rapport de force pourra être largement renforcé par des députés verts le plus nombreux possible au parlement. Le poids du vote Voynet déterminera directement le nombre de députés verts à l'assemblée. Et Ségolène Royale aura besoin du soutien de l'électorat vert entre les deux tours.  Le risque "21 avril " me semble plus éloigné dans la mesure où Ségolène Royale devrait rassembler 25% des voix (Jospin + Chevènement + Taubira) au premier tour avec certainement  une mobilisation à gauche sur le vote utile et le "tout sauf Sarkozy". Le vote Bové sur une base "antilibérale" ne me semble pas permettre de déboucher sur un accord électoral avec le PS et donc sur des députés. Même si les verts se retrouvent souvent aux côtés de Bové dans le mouvement sociaI, sa démarche électorale au delà de la tribune médiatique,  ne bougera pas la représentation politique du pays à court terme. Enfin les Verts portent des propositions progressistes sur le contenu de la croissance, les rapports Nord-Sud, le découplage revenu-travail,... qui me paraissent aussi fondamentales.  Dominique Voynet peut faire au moins 5%, les verts doivent obtenir un groupe parlementaire de trente députés et c'est maintenant que ça se joue... » 

Et voici maintenant le point de vue de Majdouline : « Oui, nous soutenons Dominique Voynet ! C'est la seule candidate de l'écologie politique dans cette campagne. L'écologie politique que défendent les verts, c'est plus que l'écologie tout court. Les questions sociales sont tout aussi importantes : A quoi çà sert de sauver la planète si on ne sait pas vivre ensemble ? La révolution écologique, défendue par D Voynet, doit être au coeur des programmes politiques, c'est ce que revendiquent les verts. Le réchauffement climatique, le risque nucléaire, les conflits mondiaux autour de la gestion des ressources naturelles, etc. ne peuvent être des aspects anecdotiques d'un programme. La présence de Dominique Voynet à Roubaix samedi 24 mars est un symbole car localement, c’est en actes que nous essayons de traduire cette révolution écologique. Au travers d'actions concrètes dans les collectivités les élus verts engagent des changements profonds. Le programme national s'appuie sur ces expériences. A Roubaix et dans le Nord Pas de Calais, l'action des verts témoigne de la pertinence des valeurs du développement durable pour développer, réhabiliter, redynamiser des territoires qui ont subi la crise industrielle. » 


La requalification et la remise en navigation du canal de Roubaix, le traitement de la friche Kuhlman : c’est en cours… On le doit à Slimane Tir. Elu à la Communauté Urbaine de Lille et Vice-Président de l’Espace Naturel Métropolitain, il a réussi à mettre en mouvement les systèmes d’acteurs (élus des communes, techniciens, experts, services de l’Etat), à mobiliser des financements considérables (surtout des fonds européens, merci l’Europe…). Tous les militants des associations de toute nature qui ont œuvré pendant 15 ans dans le « collectif canal », voient aujourd’hui ce qui était considéré comme une utopie se réaliser. Rappelons que le canal de Roubaix a failli devenir une voie rapide dans les années 70. 

Quand c’est Vert, on avance ! En effet, les Verts ne veulent pas seulement de candidatures de témoignage ou protestataires : nous voulons agir, c’est pour cela que nous participons aux élections pour peser sur le court des choses, avec une volonté d’obtenir des élus dans toutes les instances, d’obtenir un rapport de force favorable pour que nos idées aient du poids… 

La révolution écologique, c’est aussi considérer que l’écologie apporte des réponses nouvelles, innovantes et que l’évolution de nos modes de vie qu’il va falloir conduire, ce n’est pas un retour à l’age de pierre mais au contraire une qualité de vie et de rapports humains qui peut être recréée. L’habitat écologique, les éco-entreprises, les énergies renouvelables : autant de défis et de potentiels pour le développement de l’emploi… la santé avec plus de prévention et une alimentation saine, et le retour des solidarités alimentaires entre urbains et ruraux d’un même territoire (circuits courts, AMAP…). La liste serait longue … Nous avons besoin de retrouver le sens des choses et de privilégier les finalités humaines du développement : c’est ce que propose l’écologie politique qui ne peut être limité à la seule protection de l’environnement… 

Partager cet article

Repost 0
Published by Myriam Cau - dans Les Verts
commenter cet article

commentaires