Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog myriamcau par : Myriam Cau
  •   le blog myriamcau par : Myriam Cau
  • : Blog de libre expression, société, politique, culture, écologie, les Verts, Environnement, Nature, les gens, les coups de coeur, en colère, Roubaix, la région Nord Pas de Calais, la planète, poésies...
  • Contact

Texte libre

53 choristes verts
prennent d'assaut la Mairie de Roubaix



Roubaix, municipales 2008
                                                             

Recherche

Evénements

 

 

Archives

29 août 2008 5 29 /08 /août /2008 12:29

2 ministres, Nathalie Kosciusko et Valérie Létard sont venues visiter le Marais Audomarois en Août, et inaugurer la réserve naturelle du Romelaere. Les représentants de la chambre d'agriculture en ont profité pour faire leur habituel lobbying visant à freiner des 4 pieds pour ne rien changer à leurs habitudes et continuer leurs pratiques polluantes. Imaginer d'autres méthodes, d'autres approches semble décidément exclu ? Pourtant chacun conviendra que des progrès sont  indispensables pour une agriculture respectueuse de l'environnement. La France risque encore pour longtemps d'avoir le triste provilège d'être le 3ème consommateur mondial de pesticides et de faire les beaux profits des multinationales chimiques qui détruisent la planète.

Les points de débat mis en avant par la FDSEA à St Omer sont les suivants
la lutte contre les rats musqués.
Bien sur ceux-ci dégradent les berges et il faut trouver des moyens pour les contenir. Aujourd'hui seule la lutte chimique prévaut, mais elle est censée prendre fin le 31 mai 2009, les pouvoirs privilégiant un retour à la lutte mécanique. Cela ne satisfait pas la FDSEA, qui en plus déclare "depuis 2 ans le lutte chimique s'est déroulée dans de très mauvaises conditions ce qui s'est traduit par une augmentation des populations". Faut-il en comprendre que la lutte chimique n'est en plus pas efficace ! les agriculteurs de la FDSEA réclament que le marais audomarois "puisse servir de laboratoire grandeur nature pour expérimenter de nouvelles molécules "plus respectueuses de l'environnement" ". Belle perspective que de servir de cobaye aux nouvelles molécules des grandes firmes agrochimiques Monsanto, Bayer et consorts... Bref la FDSEA propose de jouer aux apprentis sorcier dans ce remaquable site protégé qu'est le marais audomarois. La ministre de l'écologie se semble pas très convaincue, et rappelle que l'Europe s'apprête à interdire les appats empoisonnés sur tout son territoire. Ouf...

La prolifération des cygnes
Les agriculteurs dénoncent des dégats aux cultures. Une demande de régulation a été adressé à l'autorité compétente le CSRPN (comité national pour la protection de la nature) restée sans réponse. La ministre a promis d'étudier une dérogation : en clair, préparons nous cela va être l'ouverture de la chasse au Cygnes, beau massacre en perspective, pour un animal aussi symbolique et majestueux.

les mesures agri-environnementales
Des politiques publiques incitent -y compris par des aides financière - les agriculteurs à modérer leurs pratiques polluantes, d'appauvrissement des sols ou de la biodiversité par des mesures de protection : réduction des pesticides, mises en place de bandes enherbées le long des cours d'eau pour les protéger des traitements néfastes, maintien ou restauration des haies...La FDSEA les estiment innaplicables dans la Région, inadaptées au contexte local. C'est un point de vue extrêmement fermé de la part de ceux qui n'ont d'autre horizon que les pratiques de l'agriculture productivistes . Cette agroindustrie enferment les agriculteurs eux-mêmes dans une spirale d'endettement et de consommation de produits coûteux. La FDSEA oublient les dégats causés à la qualité de l'eau, la biodiversité, la pêche, les nappes phréatiques. L'eau que nous buvons au robinet, malgré les traitements, continue de contenir des pesticides et des nitrates. Merci pour nous et nos enfants. Pendant ce temps là, la consommation de produits bio offre aux magasins spécialisés ou dans les rayons dédiés bio des grandes surface une croissance à 2 chiffres. Triste ironie, nous en importons une très large partie car nos agriculteurs français n'en produisent que très peu (seulement 2% de la surface agricole est bio en France). Je trouve que la FDSEA propage des points de vue réducteurs et très peu visionnaires de l'intérêts bien compris des agriculteurs et des consommateurs.

Partager cet article

Repost 0
Published by Myriam Cau - dans Ecologie
commenter cet article

commentaires