Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog myriamcau par : Myriam Cau
  •   le blog myriamcau par : Myriam Cau
  • : Blog de libre expression, société, politique, culture, écologie, les Verts, Environnement, Nature, les gens, les coups de coeur, en colère, Roubaix, la région Nord Pas de Calais, la planète, poésies...
  • Contact

Texte libre

53 choristes verts
prennent d'assaut la Mairie de Roubaix



Roubaix, municipales 2008
                                                             

Recherche

Evénements

 

 

Archives

11 juin 2008 3 11 /06 /juin /2008 21:38


A Roubaix, la culture est d'autant plus reconnue qu'elle semble offrir une 3ème phase de reconversion économique à une ville durement touchée par le reflux de la splendeur industrielle. Cela passe par un changement d'image vis à vis de son environnement extérieur, parfaitement incarné par la réussite du Musée de Roubaix La Piscine qui draine tant d'éloges médiatiques et de publics de partout.. Mais dans la stratégie du développement par la culture, le sens et la finalité de la culture se perdent parfois en chemin ... (pas forcément toujours)  Au dernier conseil municipal, une délibération portait sur une convention entre la Ville et Human Doe (Cie de Théâtre ) d'une part, la Ville et l'ARMAT (Cie de la marionnette roubaisienne) d'autre part . Il s'agissait d'optimiser l'utilisation du théâtre Louis Richard, ce qui en des temps de disette semble être une bonne utilisation de l'argent public au service d'une cause utile. Donc une occasion au Conseil municipal de mettre en lumière le théâtre à Roubaix....

Au moment où les choix budgétaires de l'Etat mettent à mal le secteur de la création indépendante et des arts actuels (musiques actuelles, audiovisuel...), il est bon de revenir sur des choses essentielles : le patient labeur de la création au contact des publics que mènent les "théâtreux" peut être  un rempart contre la mise à disposition de nos temps de cerveaux disponibles au grand marché du béton télé.  En tant qu'élue Vert(e), j'avais envie d'attirer l'attention et la lumière sur ceux qui sont souvent dans l'ombre de la coulisse, et de donner envie -peut-être- à ceux qui n'osent pas ou qui ont perdu le chemin des salles de théâtre d'aller voir... juste au moins d'aller voir.

Voici le contenu de mon propos au conseil municipal

"Roubaix n'a jamais été particulièrement la ville du théâtre. Ce fut pourtant longtemps celle des théâtres de marionnettes, et si nous avions "notre beau théâtre" avec l'Hippodrome aujourd'hui démoli, il accueillait surtout une saison lyrique. Depuis ce temps passé, le théâtre s'est fait discret. Pourtant, nous voyons aujourd'hui se développer presque subrepticement à Roubaix des compagnies de théâtres, diverses, talentueuses et surtout totalement impliquées dans le vie de la cité.
Saluons bien sûr La Cie de l'Oiseau-Mouche, qui ouvre son travail d'insertion des personne handicapées sur un théâtre qui est un lieu de vie, de création et d'accueil d'autres compagnies.
Remercions la Cie Détournoyment, iconoclaste, décalée qui nous évite parfois la fadeur lisse des cérémonies d'autocongratulation.
Et apprécions d'avoir ici à Roubaix 2 personnalités, fortes, engagées et très différentes, qui ont décidé de mettre leurs talents et leur énergie au service de la création théâtrale et des gens de Roubaix. (oui parfois entre la création et les gens, il y a comme un manque de relation, cela arrive...). Je veux parler de Patrick Brasseur du Théâtre Tous Azimuts situé au fin fond de l'Epeule et de Fatiha Nacer de la Cie Human Doe, qui après avoir connu la précarité d'un grenier, va pouvoir partager avec l'Armat le Théâtre Louis Richard, lieu notoirement sous-utilisé. L'un comme l'autre font un travail remarquable en direction de tous les publics, et notamment des enfants, au coeur des quartiers. Ils interrogent la vie d'aujourd'hui, inventent des formes pour parler aux gens, des démarches originales pour aller au-devant d'eux, éveiller l'envie, sans aucune concession aux exigences de qualité de la création théâtrale. Et pourtant bien peu est épargné à ces acteurs de la culture qui oeuvrent dans la précarité des financements incertains. Voilà, ils n'ont pas fait de bruit et pas encore la couverture de l'Express mais ils sont là... Cette convention est porteuse d'espoir, elle aura à être renouvelée. En attendant, j'aimerai donner l'envie aux personnes ici présentes d'aller redécouvrir le Théâtre, ici, à Roubaix..."

Partager cet article

Repost 0
Published by Myriam Cau - dans Culture
commenter cet article

commentaires